La météo du Massif Central, prévisions, météo, climat, observations, photos http://www.meteo-mc.fr/
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Flore des gorges de la Loire : lien intime avec le climat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thoupie42
Super modo
Super modo


Nombre de messages : 2093
Age : 37
Localisation : Saint-Etienne (Loire - 42) - Quartier Fac Tréfilerie - 540m
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Flore des gorges de la Loire : lien intime avec le climat   Ven 19 Mai - 20:16

Bonjour,

Pour continuer la série sur la flore du Massif Central (lancée par les superbes photos de Lisa), voici quelques clichés pris cet après-midi dans les gorges de la Loire, 15km à l'Ouest de Saint-Etienne. Toutes les espèces présentées ci-dessous poussent spontanément sur le site.
Quel rapport avec la météo me demanderont certains ? Et bien le climat (précipitations, températures, ensoleillement...) influence, avec d'autres paramètres abiotiques (nature, profondeur et humidité du sol, pente,...) directement sur la présence naturelle ou non d'une espèce floristique.
Dans les gorges de la Loire, le relief tourmenté, proposant ainsi des expositions très variables, les pentes prononcées, la présence du fleuve Loire, la confluence de plusieurs climats, ont permis le développement d'une flore très diversifiée. Ainsi les espèces à affinité méditerranéenne côtoient les espèces à affinité montagnarde. La liste en photos ci-dessous est très loin d'être exhaustive. J'aurais pu en effet photographier chênes, châtaigniers, sapins, frênes, saules, aulnes, sureaux, aubépines, prunelliers, genévriers, charmes, cornouillers, callunes, pommiers et groseilliers sauvages... sans parler des dizaines d'espèces de fleurs. Bref, on est loin de la monotonie des plantations de résineux.
Maintenant que le lien est fait, je vous laisse contempler :

Sur les rochers :


La Joubarbe des toits qui érigera ses fleurs roses au cours de l'été.


L'Orpin blanc, consommé par les romains pour son goût poivré.


Le Muflier asaret, plante méridionale, rare dans le département de la Loire.


L'Orpin réfléchi qui élancera quant à lui des fleurs jaunes vers le ciel.


Un Lézard de muraille profitant de la chaleur d'une éclaircie.


Non ce n'est pas l'oeuvre de l'homme des cavernes mais seulement des amateurs d'escalade. Le nom de la voie est bien choisi, les vipères aspic étant fréquentes dans ce secteur.

Dans les landes :


Dans la lande, le Genêt purgatif (à ne pas confondre avec le très commun Genêt à balais) règne en maître. Ses fleurs jaunes parfumées embaument le paysage. Ce genêt ne pousse presque qu'exclusivement dans le Massif Central et les Pyrénées.


La Saponaire de Montpellier est une plante méridionale qui s'est implantée sur les versants chauds des gorges.


L'incontournable et l'indémodable Coquelicot.


Le Serpolet, plante aromatique, est utilisé en cuisine depuis longtemps dans la région pour remplacer le Thym qui pousse un peu plus au Sud.


Espèce atypique, le Muscari à toupet ne peut être confondu.


L'Eglantier, plante très commune en France, appartient à la famille des rosacées. Ce n'est pas pour rien que sa fleur ressemble à celles d'une rose.

Quelques essences d'arbres :


L'Amélanchier est un arbuste qui se plaît sur les versants chauds de la moitié Sud-Est de l'hexagone et notamment dans la garrigue. Ses baies sont comestibles et sucrées.


Arbre commun en région méditerranéenne, l'Erable de Montpellier est présent dans de nombreux secteurs des gorges.


Si dans la moitié Nord de la France, le Hêtre pousse jusqu'en plaine, dans la moitié Sud il ne pousse qu'en montagne (généralement au dessus de 900m) où les précipitations sont suffisamment élevées pour assurer son développement. Ici, malgré des cumuls annuels de l'ordre de 600/700mm, cette essence pousse dès 450/500m d'altitude grâce à l'humidité apportée par le fleuve Loire.


Arbre très commun le Merisier est en quelque sorte le cerisier sauvage. Ses baies, des merises, ressemblant à de petites cerises, sont comestibles mais amères.


Le Pin sylvestre est omniprésent dans les gorges et peut prendre des silhouettes très diverses. Dans la région stéphanoise, ses cônes sont appelés "babets"et sont utilisés pour allumer les feux de cheminée et les barbecues.


Planté pour la 1ère fois en France en 1601, le Robinier faux acacia s'est largement répandu depuis dans l'hexagone. Ses fleurs très parfumées sont utilisées dans la région pour cuisiner des beignets.

Et pour finir une rubrique divers :


Le Fleuve Loire, au niveau de la retenue du barrage de Grangent. Il manque environ 1m50/2m pour que celle-ci soit à son niveau maximum.


Une maison abandonnée et qui ne demande peut-être qu'à être "retapée".


Une combe fraîche et humide à l'ambiance tropicale.

En conclusion, dur dur de faire de la macro avec un appareil qui ne s'y prête pas et des fleurs, baies parfois petites de moins d'1cm.

Pierric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=2CbgcKTeecM&eurl=http://www.faceb
sylver19
Administrator
Administrator


Nombre de messages : 496
Age : 42
Localisation : St Yrieix le Déjalat (19) 750m
Date d'inscription : 05/08/2005

MessageSujet: Re: Flore des gorges de la Loire : lien intime avec le climat   Ven 19 Mai - 22:41

merci belles tofs thoupie ,bon boulot ça change de ta neige Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/meteo19
Lisa
Tornade
Tornade


Nombre de messages : 1680
Age : 38
Localisation : St Yrieix le Déjalat (19) - (Alt 750m)
Date d'inscription : 05/08/2005

MessageSujet: Re: Flore des gorges de la Loire : lien intime avec le climat   Ven 19 Mai - 22:43

Merci pour ces superbes photos Pierric Very Happy
les photos sont très réussies

Lisa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lisa.chasseur-orage.fr/
gxxiii
Super modo
Super modo


Nombre de messages : 6857
Age : 44
Localisation : Saint-Etienne (Loire) - Fourneyron - 526 m
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: Re: Flore des gorges de la Loire : lien intime avec le climat   Sam 20 Mai - 12:48

Shocked cyclops cool-blue
Que c'est beau! C'est une magnifique leçon de botanique pour un urbain comme moi, né dans le saumâtre jus parisien (mes plus plates excuses à nos amis de RP, je n'ai strictement rien contre eux).
Encore, encore...

G.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greg
Super modo
Super modo


Nombre de messages : 1691
Age : 30
Localisation : Andance (07) (160 m)
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Re: Flore des gorges de la Loire : lien intime avec le climat   Sam 20 Mai - 16:44

Très beau et très enrichissant reportage!
Merci thumleft

A+ What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysage-de-montagne.com/
Thoupie42
Super modo
Super modo


Nombre de messages : 2093
Age : 37
Localisation : Saint-Etienne (Loire - 42) - Quartier Fac Tréfilerie - 540m
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: Flore des gorges de la Loire : lien intime avec le climat   Sam 20 Mai - 17:35

gxxiii a écrit:
Que c'est beau! C'est une magnifique leçon de botanique pour un urbain comme moi
Si les stéphanois vivent dans une ville à la réputation peu envieuse et qu'ils se lamentent sur ce sort, peu d'entre eux ont conscience de la qualité et de la diversité de leur envionnement proche. En effet, le patrimoine floristique et paysager présents aux portes de la ville est loin d'être banal. Peu de grandes agglomérations françaises (>300 000 hab) peuvent se targuer d'avoir à 20 min de l'hyper centre un massif de moyenne montagne permettant de s'adonner aux sports d'hiver et sports de pleine nature et des gorges escarpées où de multiples activités nautiques sont possibles sur le fleuve Loire. Et si l'on élargit un peu, on trouve la plaine et les monts du Forez tous proches, la Haute-Loire volcanique à 30 min, l'Ardèche à 35km...

Pierric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=2CbgcKTeecM&eurl=http://www.faceb
gxxiii
Super modo
Super modo


Nombre de messages : 6857
Age : 44
Localisation : Saint-Etienne (Loire) - Fourneyron - 526 m
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: Re: Flore des gorges de la Loire : lien intime avec le climat   Sam 20 Mai - 18:39

Thoupie42 a écrit:
gxxiii a écrit:
Que c'est beau! C'est une magnifique leçon de botanique pour un urbain comme moi
Si les stéphanois vivent dans une ville à la réputation peu envieuse et qu'ils se lamentent sur ce sort, peu d'entre eux ont conscience de la qualité et de la diversité de leur envionnement proche. En effet, le patrimoine floristique et paysager présents aux portes de la ville est loin d'être banal. Peu de grandes agglomérations françaises (>300 000 hab) peuvent se targuer d'avoir à 20 min de l'hyper centre un massif de moyenne montagne permettant de s'adonner aux sports d'hiver et sports de pleine nature et des gorges escarpées où de multiples activités nautiques sont possibles sur le fleuve Loire. Et si l'on élargit un peu, on trouve la plaine et les monts du Forez tous proches, la Haute-Loire volcanique à 30 min, l'Ardèche à 35km...

Pierric
Je suis 100% d'accord avec toi. C'est bien pourquoi, entre autres raisons, j'ai quitté mon Paris natal après un "bref" retour de juillet 90 à juillet 92.
Qu'on ne s'y trompe pas. J'aime braucoup Paris même si la vie peut y être un brin stressante et qu'elle est plus agréable avec un minimum de "fraîche"...
Mais pour qui a su découvrir les charmes de Sainté (bien cachés au premier abord, c'est vrai, et surtout jamais mis en exergue ou presque par les médias nationaux) cette ville devient presque ensorcelante. On sort alors très vite de la caricature qui pourrait être issue de la lecture trop prolongée de L'Equipe ou je ne sais quoi d'autre. Non, il n'y a pas que les Verts, des terrils et des industries sinistrées par ici! Encore faut-il que ça se sache...
Et puis, bien sûr, il y a notre climat urbain local dont je crois sans peine qu'il est l'un des plus intéressants de France. Du moins pour une grande ville (i. e. une ville de + de 100000 habitants hors agglomération, ou même 50000 d'ailleurs) dont il faut bien fixer un peu arbitrairement les seuils de population. Donc, à cette aune-là, je ne vois guère que Besançon, Grenoble, l'agglo Belfort-Montbéliard, Mulhouse (enfin c'est quand même très sec je crois), Nancy et Metz pour jouer à peu près dans la même division que Sainté. Encore n'ai-je pas été hyper exigeant sur les critères puisque seules Besançon, Grenoble et Belfort-Montbéliard sont plus arrosées que "chez nous". Il va de soi que je ne fais pas réellement une comparaison sur la base des stations synoptiques puisque toutes ces agglomérations voient leur climat mieux représenté que celui de Saint-Etienne par la station synoptique la plus proche. Pour faire ma comparaison je m'appuie plus sur les chiffres dont je dispose qui sont issus de la station de La Métare (590 m) qui me semble mieux représenter le climat moyen de l'agglomération stéphanoise (il y a des points plus bas mais aussi des points plus hauts. Par contre il n'y a guère d'endroits de l'agglomération qui se situent en-dessous des 400 m de Bouthéon). Accessoirement Bouthéon est aussi un poste situé en un lieu nettement plus sec même si c'est presque un îlot "d'humidité" dans la Plaine du Forez.
Pour suivre au plus près ma pensée initiale je résumerai en estimant qu'il n'y a que Belfort-Montbéliard dont on puisse dire de manière certaine qu'elle est une agglomération au moins aussi habituée que la nôtre à la présence de neige (abondante ou non) en milieu urbain. Les autres l'étant un peu moins je pense, mais là je m'appuie sur les données des stations synoptiques qui les représentent ainsi que sur mon "feeling".
Cerise sur le gâteau, avec environ 2000h d'insolation annuelle j'estime qu'on a vraiment pas lieu de se plaindre, surtout par rapport aux villes situées au NE. C'est-à-dire toutes celles que je cite exception faite de Grenoble (qui connaît moins la neige en ville, alors...).

Bref, toute cette "logorrhée" n'est là que pour inciter les "timides" à venir découvrir notre belle ville si chaleureuse.

G.

PS : je ne bosse pas pour l'Office du Tourisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altitude600
Super modo
Super modo


Nombre de messages : 3969
Age : 55
Localisation : Combadine 43360 Saint-Géron
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Flore des gorges de la Loire : lien intime avec le climat   Mer 28 Fév - 19:58

J'exhume avec joie ce topic que je découvre. Soyons bref : magnifique et remarquable reportage que le passionné de botanique que je suis a dégusté du début à la fin ! De nombreux points communs avec les gorges de l'Allier et celles de l'Alagnon en amont de Lempdes. Conditions bioclimatiques vraisemblablement très proches, les végétaux ne se trompent pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jfo35
Tornade
Tornade


Nombre de messages : 1408
Age : 44
Localisation : Rennes (France)
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Flore des gorges de la Loire : lien intime avec le climat   Jeu 1 Mar - 20:09

Merci pour tes photos thoupie42, je vois que les fleurs et les arbres sont même là dans la Loire, c'est incroyable mais vrai Shocked Shocked

A+ Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Flore des gorges de la Loire : lien intime avec le climat   Aujourd'hui à 5:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Flore des gorges de la Loire : lien intime avec le climat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Flore des gorges de la Loire : lien intime avec le climat
» Gorges de la Loire: développements convectifs
» Les Gorges de la Loire (42)
» Ces gens qui ont un lien unique avec les animaux
» Gorges de la Loire, 8 mai 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Météo du Massif Central :: Photos-
Sauter vers: